il y a 3 semaines

Le Gabon nationalise l’industrie sucrière : partenariat stratégique avec la Turquie pour stimuler l’économie et l’emploi

Par Gabon Matin
Publié le : 28 avril 2024 à 08h04min | MàJ : il y a 3 semaines
Le Gabon nationalise l’industrie sucrière : partenariat stratégique avec la Turquie pour stimuler l’économie et l’emploi

Le Gabon nationalise l’industrie sucrière : partenariat stratégique avec la Turquie pour stimuler l’économie et l’emploi Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Le président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, a présidé ce vendredi 26 avril une réunion d’importance capitale au Palais Rénovation. Cette séance de travail a rassemblé les membres du CTRI, le ministre de l’Économie et des Participations, ainsi qu’une délégation de haut niveau de la société MGB Group, dirigée par son Président, monsieur Mehmet Faruk Basturk.

Cette rencontre fait suite à l’acquisition récente par l’État gabonais, le 9 avril dernier, de la totalité des actifs de la société Sucaf Gabon, anciennement détenue par le groupe Makaron, membre du conglomérat français Somdia. Cette acquisition intervient alors que le groupe Makaron avait cessé ses activités au Gabon, suscitant ainsi une préoccupation quant à la continuité de la production et de l’approvisionnement en sucre, un produit de première nécessité, sur l’ensemble du territoire national.

L’État gabonais, soucieux de garantir la pérennité de cette activité cruciale, a donc pris l’initiative de racheter les actifs de Sucaf Gabon. Cette démarche stratégique s’inscrit dans une volonté plus large de nationaliser davantage l’économie gabonaise et de répondre au défi du chômage.

Dans le cadre de cette acquisition, un partenariat a été conclu entre l’État gabonais et l’investisseur turc MFB Group. Ce partenariat vise à assurer la continuité des activités de la nouvelle entité, désormais baptisée « Les Sucreries du Gabon », en conformité avec les normes en vigueur dans le pays.

L’investisseur turc s’est engagé à injecter un montant considérable d’un milliard de francs CFA pour moderniser les outils de production, accroître la capacité de production, créer de nouveaux emplois et rendre l’activité plus compétitive sur le marché.

Cette opération revêt une importance capitale pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle garantit le maintien et la modernisation de l’outil industriel dans les provinces, contribuant ainsi au développement économique régional. Ensuite, elle permet de préserver les emplois au sein de la nouvelle entité, tout en offrant des perspectives d’emploi supplémentaires grâce à l’expansion prévue de l’activité. De plus, elle témoigne de la volonté du gouvernement gabonais de prendre des mesures concrètes pour résorber le chômage et stimuler la croissance économique.

Enfin, cette opération assure la sécurité de l’approvisionnement du marché national en sucre, un élément essentiel pour la stabilité économique et sociale du pays.

Cette initiative exemplaire démontre l’engagement ferme du Président de la Transition, le Général Brice Clotaire Oligui Nguema, en faveur du développement économique et de la création d’emplois au Gabon. En associant la vision stratégique du gouvernement avec l’expertise et les ressources de partenaires internationaux, le Gabon ouvre la voie à un avenir prospère pour son secteur sucrier et son économie dans son ensemble.