il y a 3 mois

Congrès fédéral : Pierre-Alain Mounguengui sonne la fin des formules coupé-clouées du National-Foot

Par Daniel Dematsatsa
Publié le : 6 mars 2024 à 07h09min | MàJ : il y a 3 mois
Congrès fédéral : Pierre-Alain Mounguengui sonne la fin des formules coupé-clouées du National-Foot

Congrès fédéral : Pierre-Alain Mounguengui sonne la fin des formules coupé-clouées du National-Foot Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Au cours du congrès ordinaire tenu samedi 2 mars dernier à Acaé, Pierre-Alain Mounguengui, président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), a invité les acteurs à une réflexion profonde « entre nous » pour sortir le football national de cette léthargie et mettre fin aux championnats aux formules de coupe.

Dans son plaidoyer devant les délégués lors du congrès ordinaire de la Fégafoot, le samedi 2 mars 2024 à Libreville, Pierre-Alain Mounguengui, président de la Fégafoot, a annoncé que les éditions des championnats nationaux sous forme de coupe, telles que l’édition 2024 qui démarre le 30 mars prochain, seront les dernières.

Selon lui, il est impératif de retrouver une formule universelle permettant à la fédération d’organiser une compétition sur une période de 10 mois, « afin d’avoir un représentant digne » capable de rivaliser sur la scène continentale.

Renforçant son argumentation, l’ancien arbitre Fifa a rappelé l’état actuel de la compétition phare sur le plan domestique, qui connaît des difficultés depuis quelques années. Il a souligné que cette situation interpelle tous les acteurs du football gabonais, qui doivent ensemble réfléchir pour trouver des solutions pour l’avenir de leur sport.

Ainsi, l’ancien président de la Ligue nationale de football (Linaf) a invité les congressistes à une nouvelle réunion : « Nous avons tenu des assises avec des personnes extérieures, qui sont venues avec leurs propres idées et nous les ont imposées. Mettons-les de côté », a-t-il déclaré. Il a ensuite encouragé à une organisation interne pour trouver des solutions pour l’avenir du football gabonais.

Ce souhait du président fédéral a été bien accueilli par le Président de la Ligue Nationale de Football Professionnel (LINAFP), Brice Mbika Ndjambou, qui a déclaré : «  Ce ne sera pas une simple rencontre, mais une réflexion profonde impliquant les véritables parties prenantes du football, sans bruit excessif ». De même, le 3e Vice-Président de la Fégafoot a souligné l’importance de ces discussions, en opposition aux précédentes où les principaux acteurs n’étaient pas réellement consultés.

En conclusion, le président de la Linaf a affirmé que « La Linaf souscrit pleinement à la démarche de la Fégafoot et s’engage à inclure tous les acteurs de l’écosystème du football gabonais, de la base à l’élite ». Maintenant que le principe est acquis, il est temps de passer à l’action !