il y a 4 mois

La Fegahand et la Lineph en convention pour les compétitions professionnelles et élites gabonaises

Par Daniel Dematsatsa
Publié le : 29 février 2024 à 11h48min | MàJ : il y a 4 mois
La Fegahand et la Lineph en convention pour les compétitions professionnelles et élites gabonaises

La Fegahand et la Lineph en convention pour les compétitions professionnelles et élites gabonaises Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Dans une étape historique pour le sport gabonais, les présidents des deux institutions clés du handball ont officiellement scellé un accord majeur le mercredi 28 février 2024. Ce protocole d’accord accorde à la Ligue nationale la responsabilité d’organiser les compétitions professionnelles et élites de handball au Gabon.

L’aboutissement de ce partenariat représente une avancée significative pour le handball gabonais. Depuis sa création en octobre 2015, près d’une décennie s’est écoulée avant que la Fédération gabonaise de handball (Fégahand) et la Ligue nationale élite et professionnelle de handball (Lineph) ne parviennent à cet accord historique.

La signature officielle s’est déroulée au siège fédéral à Akébé, où le général président Sylvain Florient Mbembo Pango de la Fégahand et le président Merfunt Kassa Kombila de la Lineph ont apposé leur signature sur trois exemplaires de la convention. Ce document établit clairement la compétence fédérale dans la gestion des championnats nationaux masculins et féminins, marquant ainsi une nouvelle ère pour le handball gabonais.

Cette avancée représente le fruit d’un travail acharné des instances dirigeantes, toutes deux élues en 2021. L’accord administratif qui en découle mérite d’être célébré, car il met fin à un processus de longue haleine visant à autonomiser la deuxième institution nationale du handball au Gabon. Désormais, la Ligue nationale jouit pleinement de ses droits juridiques et administratifs, ouvrant ainsi la voie à un avenir prometteur pour le sport dans le pays.

Cependant, la conclusion de cet accord ne marque que le début d’un nouveau chapitre pour le handball gabonais. La responsabilité incombe désormais à l’autorité de tutelle de trouver les moyens nécessaires pour accompagner cette entité nouvellement autonome. Ce soutien s’avère essentiel pour garantir que la Lineph puisse remplir efficacement ses fonctions, à l’instar de sa contrepartie dans le football, la Linaf.

En conclusion, cet accord représente bien plus qu’un simple document signé. Il incarne le potentiel et l’avenir du handball gabonais, tout en soulignant l’importance cruciale de la coopération entre les différentes instances sportives pour promouvoir le développement durable du sport dans le pays.