Des journalistes gabonais à l’école du journalisme de solutions

Par BBO
Publié le : 1er février 2024 à 19h07min | MàJ : il y a 4 mois
Des journalistes gabonais à l’école du journalisme de solutions

Des journalistes gabonais à l’école du journalisme de solutions Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Une initiative conjointe de l’Ambassade des États-Unis au Gabon, en partenariat avec le gouvernement gabonais et l’Agence Américaine U.S Agency Global Media, a réuni une trentaine de journalistes gabonais dans le cadre d’une formation visant à approfondir leur compréhension du journalisme de solutions et à adapter cette approche aux styles journalistiques locaux.

La cérémonie de lancement, qui a eu lieu le 31 janvier 2024 à Libreville, a été marquée par des discours inspirants, notamment ceux de l’honorable Vernelle FitzPatrick, ambassadrice des États-Unis, de Joan Mower, directrice de l’USAGM, et de Laurence Ndong, ministre des nouvelles technologies, de l’information et de la communication. La ministre a souligné l’importance des médias dans la lutte contre la criminalité environnementale, annonçant ainsi le début des ateliers sur le journalisme environnemental.

Les ateliers, animés par Joan Mower et Benjamin Evine Binet, expert gabonais en journalisme environnemental, ainsi que Florence Gault, journaliste de solutions et créatrice du podcast "En un battement d’Aile", et Joseph Katachi, se dérouleront du 31 janvier au 2 février. Le thème central de ces trois jours de formation est "Le journalisme de solutions dans la lutte contre les crimes naturels au Gabon".

L’objectif principal de cette formation est de doter les journalistes des outils nécessaires pour comprendre les crimes contre la nature et développer des solutions, les préparant ainsi à mener des reportages approfondis sur ces problématiques. Florence Gault, en tant que formatrice certifiée dans le domaine du journalisme de solutions, partagera son expertise pour aider les journalistes à intégrer cette approche innovante dans leur pratique quotidienne.

Les participants, avides d’apprendre et de se perfectionner, expriment des attentes élevées à l’égard de cette formation, qui aborde un concept relativement nouveau au Gabon. Le journalisme de solutions, bien que présent historiquement dans d’autres régions depuis les années 1990, représente une opportunité unique pour les journalistes gabonais d’explorer des perspectives novatrices dans leur couverture médiatique.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de l’Agence Américaine U.S Agency Global Media, anciennement connue sous le nom de Broadcasting Board of Governors. En tant qu’agence indépendante du gouvernement américain, elle supervise les médias internationaux tels que la Voix de l’Amérique (VOA), contribuant ainsi à renforcer la liberté de la presse et à promouvoir des pratiques journalistiques responsables à travers le monde.