il y a 4 mois

CAN 2023 : analyse des 8es de finale de ce lundi 29 janvier par Patrick Julliard

Par Gildas Adimou
Publié le : 29 janvier 2024 à 09h27min | MàJ : il y a 4 mois
CAN 2023 : analyse des 8es de finale de ce lundi 29 janvier par Patrick Julliard

CAN 2023 : analyse des 8es de finale de ce lundi 29 janvier par Patrick Julliard Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Deux belles affiches sont au programme des huitièmes de finale de ce lundi 29 janvier, avec notamment le très attendu Sénégal contre la Côte d’Ivoire à Yamoussoukro. Patrick Juilliard, journaliste sportif à Sport365.com et consultant RFI, a accepté de donner son avis sur ces deux matchs à la rédaction de Sport241.

Cap-Vert vs Mauritanie à 18h00

" C’est un match très ouvert qui s’annonce entre le Cap-Vert et la Mauritanie, deux équipes incarnant, d’une certaine manière, l’émergence de nations qui ont perdu leurs complexes face aux grandes équipes. Elles se préparent de mieux en mieux, réduisant ainsi l’écart avec le haut de la hiérarchie. La Mauritanie participe pour la première fois à ce stade de la compétition, ce qui laissera sans doute un léger manque de repères, tandis que le Cap-Vert atteint le deuxième tour pour la troisième fois en quatre participations, une performance remarquable pour un pays de taille modeste.

Je donne le Cap-Vert légèrement favori parce que je trouve que sur la qualité du jeu, le collectif, et l’équilibre d’équipe, c’est un peu mieux huilé que la Mauritanie. Bien que la Mauritanie puisse présenter des flottements en raison de son manque d’expérience, méfiance tout de même, car Amir Abdou, le sélectionneur de la Mauritanie, est quelqu’un qui sait très bien observer ses adversaires, préparer ses équipes et répondre aux défis tactiques. Cela pourrait être plus serré que prévu, mais je mise plutôt sur le Cap-Vert dans ce match, et je suis très impatient de voir cela, car pour ces deux pays, c’est vraiment un privilège d’accéder aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique s’ils gagnent ".

Côte d’Ivoire vs Sénégal à 21h00

" Il s’agit de l’un des huitièmes de finale les plus attendus, évidemment, entre le Sénégal, tenant du trophée, et la Côte d’Ivoire, pays organisateur, qui rêve de déloger les Lions de la Téranga de leur trône. Cela s’annonce très difficile, puisque le Sénégal a réussi, pour la première fois de son histoire, un carton plein au premier tour avec 9 points sur 9 possibles, grâce à trois victoires convaincantes avec un collectif bien huilé, des attaquants efficaces et des défenseurs intraitables.

On ne voit pas trop comment la Côte d’Ivoire, qui n’a gagné qu’un seul de ses trois matchs, n’a pas convaincu dans le jeu et a montré une fébrilité mentale ainsi que des limites défensives et techniques pendant ses trois matchs, pourrait battre le Sénégal. Cependant, le football n’est pas une science exacte. La Côte d’Ivoire mise sur l’électrochoc créé par le changement de sélectionneur, avec le remplacement de Jean Louis Gasset par son ancien adjoint Emerse Faé, secondé par l’ancien international Guy Demel. Ce sont des techniciens plus jeunes, peut-être plus en phase avec les joueurs qu’ils ont dirigés. Ils vont essayer de remobiliser tout le monde, profiter du fait que la Côte d’Ivoire est passée par un trou de souris pour jouer sur l’énergie du miraculé en quelques sortes.

Cependant, cela me semble quand même compliqué face à un Sénégal qui affiche vraiment beaucoup de certitudes, qui semble au sommet de son art. Je ne vois pas vraiment la Côte d’Ivoire l’emporter si le match se déroule sur un schéma rationnel. Cependant, si cela bascule avec des faits de jeu, des éléments inattendus, pourquoi pas une victoire ivoirienne à Yamoussoukro ! En tout cas, je miserais plutôt sur les Lions de la Téranga ".

Les analyses éclairantes de Patrick Julliard ajoutent une dimension stratégique à ces confrontations cruciales, créant une attente intense pour voir comment ces matchs influenceront la suite de la CAN 2023.