il y a 1 semaine

CAN 2023 : Soirée cauchemardesque pour la Côte d’Ivoire, humiliée par la Guinée équatoriale

Par Gildas Adimou
Publié le : 23 janvier 2024 à 04h57min | MàJ : il y a 1 semaine
CAN 2023 : Soirée cauchemardesque pour la Côte d’Ivoire, humiliée par la Guinée équatoriale

CAN 2023 : Soirée cauchemardesque pour la Côte d’Ivoire, humiliée par la Guinée équatoriale Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Après leur défaite lors de la deuxième journée face au Nigeria, la Côte d’Ivoire se devait de réaliser un résultat probant face au Nzalang Nacional de la Guinée équatoriale. À l’arrivée, les Guinéens ont atomisé les Éléphants de la Côte d’Ivoire devant leur public, sur un score de 4-0.

Le stade Alassane Dramane Ouattara d’Ebimpé accueillait la rencontre la plus attendue de cette troisième et dernière journée entre les Éléphants de la Côte d’Ivoire et le Nzalang Nacional de la Guinée équatoriale dans le Groupe A. Les Ivoiriens tentent de prendre le contrôle du match en début de partie. Enchaînant les mauvaises décisions, ils n’arrivent pas à être cliniques devant et sont bien contenus par la défense guinéenne qui impose une solidarité défensive inhibant toutes les offensives de la Côte d’Ivoire.

Sur l’une des rares occasions de la Guinée équatoriale, la défense ivoirienne, passive sur le coup, laisse passer Emiliano Nsue qui ouvre le score pour le Nzalang à la 42e minute de jeu. Un but qui glace tout un stade acquis à la cause des Ivoiriens. C’est sur ce score que l’arbitre met un terme à cette première période.

Du retour des vestiaires, les Éléphants de la Côte d’Ivoire vont longtemps courir derrière le score sans pour autant trouver l’égalisation. À force d’attaquer, ils vont laisser des espaces en jouant haut, ce qui va profiter une seconde fois au Nzalang Nacional qui double la mise sur un coup franc majestueusement exécuté à la 73e minute de jeu par P. Ganet. En panne d’inspiration, les Ivoiriens seront surpris à nouveau dans la foulée par l’inévitable Emiliano Nsue qui inscrit le troisième but des siens deux minutes plus tard, soit à la 75e minute de jeu. Son doublé de la soirée le place seul au classement des buteurs avec 5 réalisations.

Abattus psychologiquement par cette déconvenue, la Côte d’Ivoire, sans véritable argument dans cette explication, va payer à nouveau pour ses errements défensifs à la 88e minute de jeu, où Jannick Buyla conclut le festival offensif des siens en ajoutant un quatrième but. C’est sur cette fessée que l’arbitre met un terme à cette explication.

La Côte d’Ivoire va désormais espérer les faux pas de ses concurrents directs afin d’obtenir son billet qualificatif pour les huitièmes de finale après cette grosse désillusion subie au stade d’Ebimpé.