il y a 20 heures

Le Pétro de Luanda remporte la 4e édition de la Basket-ball Africa League avec un record

Par Gildas Adimou
Publié le : 2 juin 2024 à 15h54min | MàJ : il y a 20 heures
Le Pétro de Luanda remporte la 4e édition de la Basket-ball Africa League avec un record

Le Pétro de Luanda remporte la 4e édition de la Basket-ball Africa League avec un record Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Les rideaux sont tombés sur la quatrième édition de la Basket-ball Africa league cet après midi du samedi avec la victoire du club angolais du Pétro de Luanda 107-94 face au Al Ahly de Benghazi(Libye).

Les rideaux sont tombés sur la quatrième édition de la Basket-ball Africa League (BAL) cet après-midi du samedi avec la victoire du club angolais du Pétro de Luanda, qui a triomphé 107-94 face à Al Ahly de Benghazi (Libye).

La magnifique enceinte du BK Arena de Kigali, au Rwanda, a accueilli la finale des playoffs de la BAL 2024, opposant l’équipe libyenne de Al Ahly et le mythique club angolais du Pétro de Luanda, demi-finaliste de l’édition précédente.

Un match palpitant

Dans un premier quart-temps très disputé, le club angolais a pris une légère avance, l’emportant 26-24. Cependant, les Libyens se sont rebellés dans le second quart-temps. Sous la conduite de Solo Diabaté, Al Ahly a pris les devants, menant 52-40 à la mi-temps, avec un écart conséquent de 12 points.

Démontrant un esprit altruiste et entreprenant, le Pétro de Luanda a affiché un jeu plaisant et dynamique dans le troisième quart-temps, réduisant l’écart pour atteindre un score de parité de 75-75.

Une fin de match électrisante

Dans un dernier quart-temps d’un niveau élevé, le Pétro de Luanda a puisé dans ses ressources pour finalement s’imposer avec un score record de 107-94. Ce résultat marque une performance historique dans la finale de cette compétition, partenaire de la NBA.

Le Pétro de Luanda succède ainsi à Al Ahly de Benghazi et devient le premier club subsaharien à remporter la compétition, mettant fin à la domination des clubs d’Afrique du Nord lors des trois premières éditions.

Cette victoire symbolise un tournant important pour le basket-ball en Afrique subsaharienne et souligne la montée en puissance des clubs de la région sur la scène continentale.