il y a 3 semaines

Le président de la transition inaugure l’École du Prytanée militaire de Lalala

Par Gabon Matin
Publié le : 25 avril 2024 à 14h56min | MàJ : il y a 3 semaines
Le président de la transition inaugure l’École du Prytanée militaire de Lalala

Le président de la transition inaugure l’École du Prytanée militaire de Lalala Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Le président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, a marqué ce mercredi, un moment historique en inaugurant l’École du Prytanée militaire de Lalala, en présence du Chef du gouvernement, monsieur Raymond Ndong Sima.

Cette institution, autrefois connue sous le nom de “Centre préscolaire municipal de Lalala”, est désormais placée sous la tutelle du Prytanée militaire. Dotée d’installations modernes conformes aux normes de l’UNESCO, elle comprend une salle multimédia, une bibliothèque, une cantine, une infirmerie, un bâtiment administratif et 22 salles de classes réparties entre les niveaux préscolaire, primaire et secondaire.

Située dans le 5ème arrondissement de Libreville, cette nouvelle infrastructure s’étend sur une superficie de 5200 mètres carrés et peut accueillir jusqu’à 500 élèves, avec une moyenne de 25 élèves par classe. L’inauguration a été l’occasion pour le Chef de l’État de visiter les locaux, mettant en avant l’engagement des autorités à améliorer les conditions d’apprentissage et à combler le déficit en structures scolaires.

La cérémonie d’inauguration a été ponctuée par des moments forts, notamment la prestation des élèves du Prytanée militaire, démontrant le haut niveau d’excellence auquel aspirent ces futurs leaders. De plus, 19 personnalités civiles et militaires ont été décorées lors de cet événement, recevant des médailles d’honneur du génie militaire et étant élevées aux rangs de Chevaliers, d’Officiers et de Commandeurs de l’Ordre de l’Éducation Nationale.

Cette inauguration marque ainsi une étape significative dans l’engagement du gouvernement gabonais en faveur de l’éducation et de la formation des jeunes générations, affirmant ainsi sa volonté de doter le pays d’infrastructures modernes et adaptées aux besoins éducatifs du 21ème siècle.