il y a 4 semaines

Pongistes aux Jeux Africains : tensions entre la Fédération gabonaise de tennis de table et le Comité national olympique

Par La rédaction de Sport241
Publié le : 3 janvier 2024 à 13h15min | MàJ : il y a 4 semaines
Pongistes aux Jeux Africains : tensions entre la Fédération gabonaise de tennis de table et le Comité national olympique

Pongistes aux Jeux Africains : tensions entre la Fédération gabonaise de tennis de table et le Comité national olympique Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Le monde du tennis de table gabonais est actuellement secoué par des tensions après la récente sélection des pongistes qui représenteront le pays aux Jeux africains au Ghana en mars prochain. La Fédération gabonaise de tennis de table (FGTT) a organisé une compétition le 17 décembre 2023, visant à choisir les athlètes les plus qualifiés pour cette prestigieuse compétition continentale.

Au terme de cette compétition, huit joueurs ont émergé comme les meilleurs, prêts à porter haut les couleurs du Gabon à Accra. Cependant, le processus de sélection a été marqué par des désaccords significatifs, mettant en lumière des discordances entre la Fédération et le Comité national olympique du Gabon (CNOG).

Lors d’une réunion entre la FGTT et le CNOG au siège d’Angondjè, les tensions ont atteint leur paroxysme lorsque seulement trois des huit pongistes proposés par la Fédération ont été retenus pour intégrer l’équipe nationale. Trésor David Ndong Ndoutoume (Chine), Andy Bringaud (France) et Ruth Cyriella Mihindou (France) ont été les seuls à obtenir le feu vert du CNOG, une décision immédiatement contestée par le président de la FGTT, Pépin Mouloungui.

Mouloungui a exprimé son mécontentement, remettant en question l’objectivité des critères de sélection. Selon lui, la communication des noms des sélectionnés devrait relever de la responsabilité de la Fédération, en particulier de sa direction technique nationale.

En réponse, Mounir Barbouchi, conseiller technique sport du CNOG, a souligné que les critères de sélection étaient stricts et orientés vers la performance. Il a expliqué que le CNOG cherche des athlètes capables de remporter des médailles et de réaliser des résultats probants. Les critères incluent la participation à une compétition nationale, le classement africain et mondial, les meilleures performances locales, l’expérience internationale, et l’âge des participants.

Ces critères ont été instaurés pour garantir une sélection transparente et équitable, éliminant ainsi toute forme de favoritisme. Bien que la tension persiste, l’objectif ultime demeure la représentation du Gabon aux Jeux africains par une équipe compétitive et apte à relever les défis à venir. La communauté sportive gabonaise suit de près l’évolution de cette situation, espérant que les divergences seront résolues pour permettre une représentation forte aux Jeux africains.