il y a 4 semaines

Raymond Bernard Bivigou, unique candidat pour un second mandat à la Fégavolley

Par La rédaction de Sport241
Publié le : 3 janvier 2024 à 10h57min | MàJ : il y a 4 semaines
Raymond Bernard Bivigou, unique candidat pour un second mandat à la Fégavolley

Raymond Bernard Bivigou, unique candidat pour un second mandat à la Fégavolley Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Le paysage de la Fédération gabonaise de volley-ball (Fégavolley) semble prêt à accueillir un visage familier pour les quatre prochaines années. En effet, Raymond Bernard Bivigou, actuel président sortant, se profile comme le seul candidat en lice pour l’élection prévue le 13 janvier prochain.

Le 22 décembre dernier, date limite du dépôt des candidatures, la commission électorale n’a enregistré qu’un seul dossier, celui de Raymond Bernard Bivigou. Cette situation place le président sortant dans une position privilégiée, lui offrant un boulevard pour entamer son second mandat consécutif à la tête de la Fédération.

L’élection, prévue pour le samedi 13 janvier à Libreville, sera déterminante pour l’avenir du volley-ball au Gabon. Le collège électoral, composé de dix-huit délégués, représente les différentes ligues du pays. Les délégués proviennent des ligues de l’Estuaire (9), du Haut-Ogooué (3), du Moyen-Ogooué (2), de l’Ogooué-Lolo (2) et du Woleu-Ntem (2).

Si aucune surprise ne vient perturber le cours des événements, Raymond Bernard Bivigou dirigera la Fégavolley pour une nouvelle période de quatre ans. Son leadership actuel a déjà laissé une empreinte positive sur le développement et la promotion du volley-ball au Gabon.

Cependant, cette élection sans adversaire ne doit pas être vue comme une simple formalité. Elle soulève des questions sur la démocratie interne au sein de la Fédération et la nécessité d’encourager la diversité des candidatures pour stimuler la compétition et l’innovation au sein de l’organisme sportif.

Quoi qu’il en soit, les passionnés de volley-ball au Gabon attendent avec intérêt le dénouement de cette élection, qui déterminera la direction future de leur sport favori dans le pays. La journée du 13 janvier promet d’être un moment crucial pour Raymond Bernard Bivigou et la Fédération gabonaise de volley-ball.