il y a 5 mois

Les associations religieuses du Gabon invités à se faire recenser auprès du ministère de l’Intérieur

Par Gabon Matin
Publié le : 10 novembre 2023 à 09h24min | MàJ : il y a 5 mois
Les associations religieuses du Gabon invités à se faire recenser auprès du ministère de l’Intérieur

Les associations religieuses du Gabon invités à se faire recenser auprès du ministère de l’Intérieur Photo : Droits réservés/GabomaInfo

Gabon Matin vous vous livre le communiqué du 9 novembre 2023 du ministère de l’Intérieur invitant les associations religieuses à se faire recenser auprès de ses services.

Le ministre délégué auprès du président de la transition chargé de l’Intérieur et de la Sécurité informe l’ensemble des responsables des associations à caractère religieux, qu’une opération de recensement s’effectuera dans le Grand Libreville (Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum) à compter du lundi 13 novembre 2023.

A cet effet, toutes les structures concernées sont invitées à retirer, dès la publication du présent communiqué, une fiche de recensement à la Direction Générale des Elections et des Libertés Publiques (DGELP) au Ministère de l’Intérieur.

Aussi, précise-t-il que la composition du dossier de recensement à retourner au Ministère de l’Intérieur doit comprendre les pièces suivantes :
 la fiche de recensement délivrée par le Ministère de l’Intérieur ;
 la dénomination de l’association religieuse ;
 le sigle ;
 le siège social ;
 l’adresse complète ;
 l’année de création
 le domaine d’activité ;
 la nature et référence du récépissé (définitif, provisoire ou sans récépissé)
 les informations annexées (nombre et identité des prédicateurs et formation suivies, RIB, bureau directeur actualisé, logo, statuts et règlement intérieur, procès-verbal de l’assemblée générale constitutive, contrat de bail ou titre de propriété).

Par ailleurs, des équipes des services compétents du Ministère de l’Intérieur seront déployées sur le terrain afin de procéder à un recensement physique desdites structures.

Enfin, le Ministre Délégué auprès du Président de la Transition chargé de l’Intérieur et de la Sécurité indique que les associations à caractère religieux qui ne se soumettront pas au présent recensement verront leurs activités mises en veilleuse jusqu’à la régularisation de leur situation.

NB : Durant la période du recensement qui court à compter de la publication du présent communiqué, la reconnaissance juridique desdites associations sera momentanément suspendue.